Visiter la galerie photo Visiter la galerie photo  
 
ACTUALITÉS

Fête de l’Abeille Noire et des Gastronomies 2018

Revue de presse – Fête de l’Abeille Noire 2015

Agenda

Dernières nouvelles

Inscription à la Newsletter

Archives

  DERNIÈRES NOUVELLES

N° 1 - JUIN 2009
 
Naissance de notre site et de notre Gazette

C'est avec grand plaisir que l'association "L'Arbre aux Abeilles" vous annonce la mise en ligne de son site. Si vous ne pouvez plus attendre, cliquez ici pour retrouver cette page sur notre site.

Si vous êtes encore parmi nous, sachez que ce lancement correspond à la parution du premier numéro de "La Gazette de l'Arbre aux Abeilles" qui vous rapportera (le plus régulièrement possible) nos activités.

Comme tout site dynamique qui se respecte, ce site est en construction et le restera. Il l'est sans doute un peu plus que nous le voudrions, et un peu moins que notre temps nous le permet... mais comptez sur toute l'équipe pour continuer à vous informer, vous séduire et vous surprendre.

Avant d'aller plus loin un tout grand merci à Netergie maître d'oeuvre de ce beau chantier que vous avez devant vous.



 
Dans ce pays où nous courtisons les abeilles, quand le soleil traîne dans le ciel avant de se coucher, vous pourrez voir parfois très loin, jusqu'au "Ventouyama" (Mont Ventoux). Chez vous, j'espère que vous avez aussi du beau temps pour profiter de la nature.

Ici, dans la montagne, quand il fait enfin chaud le soir, ça détend après la journée de travail sur les ruches. Toutes ces multiples odeurs de fleurs qui flottent dans l'air ravivent nos imaginations, nos espérances de repeupler les grands ruchers abandonnés, de remettre de l'abeille noire dans le territoire qui l'a vu apparaitre à l'issue des dernières glaciations du quaternaire. Notre espérance. 

 
Juin, ce même mois de Juin où Pascal depuis la Belgique, conduit la mise en ligne de ce site consacré à cette abeille noire et à ses ruches troncs. C'est pour nous un grand bonheur de vous envoyer toutes ces images, ces mots que nous leur consacrons, en cette période estivale.

Juin, c'est dans la montagne le moment chaud où tout est possible avec les abeilles, une alliance à base de fleurs, de grand soleil qui darde au plus vif dans tout ce qui vit et lui communique son énergie.

Juin, c'est le moment où les abeilles bâtissent des pans entier de rayons de cire vierge, sont prêtes à tout donner pour croître et se multiplier. Ici, les veinardes, personne pour les empoisonner. Grâce à l'inaptitude de nos montagne à se prêter à l'agriculture moderne, pas de grandes cultures, et même malgré les succès du ray-grass auprès de quelques naïfs, il subsiste quelques vraies prairies naturelles jonchées de fleurs. Aussi, les abeilles et tous les autres insectes ont encore une multitude de fleurs à dévorer.

 
On l'oublie trop souvent, tout comme nous les insectes, les abeilles mangent. C'est la base, l'alimentaire. Comme aime à le souligner malicieusement le professeur Jean François Narbonne, véritable Mozart de la toxicologie. «Alimentaire» vient du sanskrit Ali Men Tara. C'est ce que relie Men, « l'homme » avec Ali, la lumière et Tara, la terre. Ou en d'autres termes, c'est ce qui via la photosynthèse lui donne sa rectitude. Et aux abeilles, l'énergie solaire donne des hydrates de carbone à partir desquels selon la plus vieille industrie chimique du monde elles élaborent leur miel.

 
Voilà, vous vous avez compris, va falloir faire avec. Il n'y a pas que les abeilles qui nous intéressent. Ou plutôt, les abeilles nous intéressent parce qu'elles volent, rayonnent, essaiment. Championnes de l'évolution et de la biodiversité, elles se prêtent peu aux normes et aux contrôles, nous surprennent toujours et relient la lumière, les êtres, les fleurs, les saveurs, les molécules. D'où notre manie de s'occuper d'elles, d'être attentifs à elles.  

 
En Juin, grâce aux beaux mâles noirs qui rôdent très majoritairement dans notre secteur au printemps, avant que la flore ne soit «rentable» pour certains, nous avons pu féconder les reines vierges issues des cellules provenant elles mêmes de souches d'abeilles trouvées dans des ruchers abandonnés dans la forêt, comme vous pourrez en voir dans la galerie photo.

Toute la démarche est expérimentale, dans les prochains numéros de la Gazetta des Ruches Troncs de l'Arbre aux Abeilles, nous vous montrerons ça plus en détail.

Dans l'ensemble, notre approche est un joyeux cocktail de techniques et de connaissances scientifiques collectées  pendant des années par les uns et les autres membres de l'association, tant dans les domaines de l'apiculture que dans la recherche.

 
Les "nucs" d'élevage très spéciaux, celui ci à trois étages, que vous voyez sur la photo suivante nous permettent de créer des essaims 100% abeilles noires que installons ensuite dans les ruches troncs. Vous verrez comment dans un prochain numéro de la Gazetta des Ruches Troncs de l'Arbre aux Abeilles. Cette technique hyper simple et biologiquement plus que cohérente, mille fois supérieure aux gadgets couteux, nous a été transmise par un autre grand ami, Claude Poirot de Vendée. Claude qui est un "mix" de Balzac et de Rodin de l'apiculture moderne. Juste pour préciser que pour nous, les Connaissances et les Techniques sont une forme essentielle de butinage, dans le fond, les abeilles, les insectes, les bestioles et nous, nous comportons de manière fondamentalement similaire, possédons du reste des pièces communes de mécano cérébral.

Même si l'être humain dit volontiers le contraire et parle très "nombriliquement" d'environnement (textuellement, de ce qui l'environne), il semble que les abeilles et nous faisons partie d'un seul et même monde.

 
Un monde où les fleurs sont essentielles, tant pour elles que pour nous.

Dans la prochaine Gazetta, vous verrez un peu comment nous procédons pour repeupler les ruches troncs.


Adieu ! ce qui dans les montagnes cévenoles veut dire à bientôt !