Visiter la galerie photo Visiter la galerie photo  
 
ACTUALITÉS

Fête de l’Abeille Noire et des Gastronomies 2018

Revue de presse – Fête de l’Abeille Noire 2015

Agenda

Dernières nouvelles

Inscription à la Newsletter

Archives

  DERNIÈRES NOUVELLES

N° 26 - JANVIER 2016
 
 
La fête de l'abeille noire fut particulièrement belle dans les jours ensoleillés de début novembre. Merci à tous ceux qui sont venus participer, échanger, témoigner leur intérêt pour cette abeille noire riche de perspectives pour une apiculture qui s'adapte à son naturel d'animal sauvage. Pour ceux qui sont venus et ceux qui ne sont pas venus, vous pouvez revivre ces instants en regardant le film de la fête en cliquant sur ce lien ainsi que la revue de presse de la fête de l'abeille noire 2015.





 
Une Fédération pour l’Abeille noire

La fête réunissait cette année comme l'an dernier des représentants des divers conservatoires d'abeilles noires de France, Bretagne, Normandie, Auvergne, Savoie, Pyrénées, Ardèche, Pays basque, et d'autres encore, dont nous «les Cévennes». Les termes employés dans le petit film «village gaulois» et « forêt des Carnutes» expriment notre sympathie pour le monde d'Astérix, d'ancêtres Gaulois résistants et joyeux. Puisque au fond nous sommes résistants à une apiculture institutionnalisée, à l'uniformisation des pratiques agricoles en général et apicoles en particulier. Tout simplement parce que la vision productiviste des années 80 ne nous parle pas.

En revanche, ce qui nous interroge est le vide juridique en matière de protection de l'abeille noire européenne.  Ce n'est pas un hasard si une des conférences du jeune et brillant juriste Pierre Barois s'intitulait «L'abeille noire hors la loi?» suivie d'une table ronde très intéressante avec entre autres experts un responsable du Parc National des Cévennes. Ce lien donne accès à un dossier de presse où vous pourrez retrouver quelques fragments du débat.

C'est dans cet esprit d'urgence de défendre l'abeille noire, menacée par l'uniformisation, qu'au lendemain de la fête, nous nous sommes réunis dans la salle polyvalente du village de Pont de Montvert, comme nous l'avions fait l'an dernier, et également en janvier 2015, pour avancer ensemble vers une coordination de nos expériences et de nos associations régionales de conservation de l'abeille noire.

Un vaste chantier qui avance depuis deux ans, grâce au travail de lien efficace, opéré par une association, Pollinis, qui semble être la bête noire des portes paroles de l'apiculture institutionnalisée (…est ce étonnant ?): la «nébuleuse Pollinis» dont les membres seraient des agents troubles, cupides, de vrais méchants tout droit évadés d'un film de James Bond.

En réalité, c'est grâce à la mobilisation technique et juridique de Pollinis, qui existe grâce à la société civile et de sa détermination à participer à une transition agricole,  que nous avons pu concrétiser ce grand projet, nous doter d'une structure fédérale à l'échelle européenne, la FEdCAN (Fédération européenne des Conservatoires d'abeille noire), dont le président est notre estimé ami de longue date, le scientifique expert en abeille noire, le Docteur Lionel Garnery. Voir le communiqué de presse rédigé par Pollinis à l'issue de la création de la Fédération le 18 décembre dernier.

 
Une fête par tous et pour tous
Ce n'est pas anodin, si selon la volonté de tous les participants le siège officiel de la fédération est à Pont de Montvert, terre de résistance, où depuis le début les  élus du territoire soutiennent cette action.

Ce choix marque aussi l'importance qu'a eu cette fête, les énergies déployées, pour la reconnaissance de cette abeille noire européenne. Cette fête va perdurer et évoluer. Notre «forêt des Carnutes» immatérielle, va se déplacer dans l'espace, affirmation joyeuse, concrète et philosophique de l'importance de cette abeille noire pour nos écosystèmes; témoin de notre volonté de retrouver des pratiques apicoles en phase avec le naturel de nos abeilles locales et  en phase avec nos consciences de citoyens européens du XXIe siècle.

Dans un avenir proche, la Fête de l'abeille noire et des gastronomies traditionnelles et innovantes va migrer peut être en Normandie, en Bretagne, en Savoie, ou en Ardèche, ou en Auvergne, portée par les autres associations de conservation de l'abeille noire, membres de la fédération.

Le plaisir sera toujours de nous enrichir en découvrant le potentiel de nos différences et de nous réjouir ensemble de nos orientations essentielles, toujours autour de bonne chère, de bons vins et hydromels.

Merci à tous ceux qui nous ont aidés à concrétiser cette fête qui s'avère avoir permis de faire un grand pas en avant. C'est au fond comme une fable que nous avons écrite et que nous écrirons encore ensemble.

 
Il y a du bon pain sur la planche !
L'année prochaine, l'Arbre aux Abeilles va se concentrer sur un grand projet déjà bien commencé la Vallée de l'Abeille Noire qui répondra à vos demandes. Nous vous parlerons de cela en détail dans une prochaine gazette et des possibilités d'y participer concrètement, comme vous avez pu le faire sur d'autres chantiers, entre autres de restauration et de repeuplement de ruchers troncs. Il y a effectivement du bon pain sur la planche !

A bientôt, travaillez bien, amusez-vous bien et mangez bien !

Rendez-vous en 2016 pour de nouvelles aventures dans notre village mondial de notre forêt virtuelle des Carnutes.