Visiter la galerie photo Visiter la galerie photo  
 
RUCHES TRONCS

Qu'est-ce que c'est ?

Abeilles noires - pour faire simple

Abeilles noires - pour en savoir plus

Vie et conduite

Fabrication

Historique

La Vallée de l'Abeille Noire

  QU'EST-CE QUE C'EST ?
 

Une ruche tronc est un modèle d'apiculture très ancien directement inspiré du processus de nidification des abeilles dans des troncs d'arbres creux. Au fil des siècles et des millénaires, ce savoir faire dérivé de l'observation de la nature s'est enrichi et a conduit à la constitution de ruchers troncs, des ensembles architecturaux de taille variable selon les ressources du milieu et pouvant regrouper jusqu'à plusieurs centaines de ruches, comme vous le verrez dans la galerie photo.

Dans l'habitat traditionel, les ruchers troncs sont souvent très imbriqués à l'habitat humain.

 
cliquer pour agrandir cliquer pour agrandir cliquer pour agrandir cliquer pour agrandir
 
Quand l'être humain a eu l'idée de passer du stade de chasseur de miel au stade d' apiculteur, il s'est posé la question de l'habitat à donner aux abeilles.
  • Comment les sédentariser ?
  • Quelle cavité séduisante leur proposer ? afin de pouvoir chaque année venir y puiser du miel sans détruire la colonie, et retrouver autant de miel sinon plus l'année suivante au même endroit ?
 
Observation de la Nature

La ruche-tronc, comme son nom l'indique, est creusée dans une portion de tronc d'arbre.
Cet habitat créé par l'homme est très proche dans de l'arbre creux où les colonies d'abeilles nichent spontanément à l'état naturel sous nos latitudes. Et il est probable que les premiers agriculteurs dont la survie dépendait directement de l'observation de la nature, d'un travail de précurseur des sciences naturelles, aient inventé la ruche tronc en s'inspirant de ce penchant naturel des abeilles à peupler les arbres creux.
Il est particultièrement intéressant d'observer l'ensemble constitué par l'utilisation de la pierre et du tronc de chataignier. Le tout représentant un modèle d'utilisation durable optimal des ressources disponibles dans le milieu, au même titre que l'utilisation du chameau par les bédouins du désert ou du phoque par les inouites.

 
Hasard et nécessité

Les ruches-troncs ou «bruscs», comme on dit dans les Cévennes, ont été fabriquées par l'homme tout particulièrement dans l'aire de végétation du châtaignier ou à proximité, par exemple dans les montagnes cévenoles, mais aussi entre autres en Corse, en Galice et dans les basse Alpes.

La raison est simple : l'aubier du châtaignier est riche en tanins qui repoussent les parasites du bois et éloignent probablement certains pathogènes. Ces tanins actifs agissent très longtemps après la mort de l'arbre. Aussi un tronc de châtaignier est imputrescible, sauf en son coeur, dépourvu de tanins. Cette particularité chimique est une aubaine pour l'apiculteur qui peut fabriquer en s'appyant sur ces propriétés une ruche tronc qui dure trois ou quatre siècles. sans « traitement chimique », d'autant plus superflu que la nature avec les tanins de l'arbre en fournit un formidable, gratuit, durable et écologique.

De plus l'intérieur de l' arbre, ne contenant pas de tanins, même à l'état de bois frais se laisse évider relativement facilement, même avec des instruments anciens, sans propulsion mécanique. Le coeur du grand arbre éclate facilement. Aussi, le bas des troncs de châtaigniers, joliment noueux et bosselés, inutilisables pour les charpentes, se prêtent admirablement à devenir de splendides ruches troncs.

Le couvercle de la ruche tronc est fourni par une « lauze », une dalle de schiste, façonnée dans de la pierre trouvée aux alentours. Ce type de ruche reste stable des siècles durant. Et les ruches troncs, ainsi transmises de génération en génération d'apiculteurs, ont donné lieu à toute une architecture abritant et regroupant ces habitats durables dans des sites remarquables, des « ruchers troncs », véritables amphithéâtres des abeilles.

 
 
Les résistantes des "apios" cévenols

Ces ensembles de ruches troncs, appelés en Cévennes «apio» existent toujours, à l'état de traces ou en cours de restauration et de repeuplement. Ils représentt souvent le résultat de plusieurs siècles de travail, de générations et de générations d'apiculteurs de la montagne. Ils abritent encore quelques colonies d'abeilles noires 'résistantes qui ont survécu à une phase d'abandon partiel ou total de ces ruchers. Tout cela nous passionne, nous réunit et nous motive à faire ce site et vous montrer un peu tout cela.

Histoire de vous donner envie de venir nous voir.


Retrouvez l'Arbre aux Abeille sur TwitterRetrouvez l'Arbre aux Abeilles sur Twitter