Visiter la galerie photo Visiter la galerie photo  
 
ACTUALITÉS

Fête de l’Abeille Noire et des Gastronomies 2018

Revue de presse – Fête de l’Abeille Noire 2015

Agenda

Dernières nouvelles

Inscription à la Newsletter

Archives

  DERNIÈRES NOUVELLES

N° 15 - JANVIER 2013
 
 
… en tous cas, ce n'est  pas la fin du monde de l'association «l'Arbre aux Abeilles». Nous profitons donc de ce mois de janvier pour souhaiter à tous nos membres, partenaires, sympathisants, amis et abeilles, que leurs mondes 2013 soient riches en expériences et plaisirs.

Vous nous connaissez, on blague beaucoup, et nous sommes toujours un poil en retard. Ici on appelle ça le quart d'heure lozérien… mais il parait qu'il existe aussi ailleurs. Enfin, c'est encore l'heure des souhaits et des bilans, voici donc un petit retour sur cette année 2012 et sur les projets pour 2013.

 
                  Un petit clin d'œil à Paul Chapelle, membre n°1 de notre association, et aux participants du dernier
Un petit clin d'œil à Paul Chapelle, membre n°1 de notre association, et aux participants du dernier "atelier conté" à St Étienne Vallée Française. Photographies de Claire Samantha Zaccharie.
 

L'association continue ses actions, soutenue activement par tous vos messages de sympathie, vos participations précieuses, et par les élus de tout le canton de Pont de Montvert, du Conseil Régional de Lozère et de la Région Languedoc Roussillon.

Cette année 2012 nous avons continué nos recherches pour contribuer activement à limiter les dégâts du frelon asiatique. Ceci en collaboration avec nos amis chercheurs et avec des apiculteurs très motivés de l'ensemble de la France avec qui nous échangeons des expériences pratiques. Vous retrouverez prochainement la synthèse de ces actions et recherches.

Un groupe d'élèves de l'École Polytechnique, dont le plus jeune de nos membres, a pu avancer dans la mise en place d'un procédé non polluant de destruction basé sur la physique. Merci aux internautes qui ont fourni les nids de frelons abandonnés pour leur expérimentation.

Parallèlement ces étudiants travaillent à un système de détection des nids en milieu arboré ou sauvage. Ils sont conseillés par Gérard Arnold. Ceci est particulièrement intéressant  dans les vallées cévenoles où le frelon commence à prospérer et où il est souvent impossible de localiser les nids à détruire.

Julie Hugon a également terminé l'enquête initiée par notre association sur les mortalités d'abeilles en milieu naturel (nos montagnes), mortalités discrètes n'ayant jamais fait l'objet d'audit à ce jour. Prochainement, elle rendra les résultats publiques et ils seront publiés sur ce site.

Nous poursuivons nos travaux de conservation des ruches troncs et, face à la demande, nous travaillons avec des apiculteurs professionnels et des amateurs du Languedoc à mettre en place un site de fécondation. Ce site sera de plus un pôle de recherche et de découverte sur l'abeille noire, à la base de l'apiculture traditionnelle européenne.



Le soutien financier des élus de notre secteur nous a permis de participer en Suisse à la conférence bisannuelle de la SICAMM (Société Internationale de conservation de l'abeille noire), notre association mère au niveau européen. Nous avons exposé à nos partenaires notre projet d'un itinéraire européen autour de l'abeille noire et de l'apiculture traditionnelle. Nos montagnes seront une des étapes importantes de cet itinéraire.

Tout cela s'inscrit dans une logique de liens vivants de collaboration entre le Nord et le Sud, nos montagnes des Cévennes et la plaine du Languedoc, et surtout avec nos collègues de l'abeille noire de l'ensemble de l'Europe, afin de faire mieux connaître les richesses de notre patrimoine culturel et biologique.

Vous trouverez prochainement en ligne sur le site de la SICAMM un résumé de notre intervention en textes et en images. Le thème de notre intervention était : «Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières». En clair, ce sont les multiples petits ruchers qui font les grandes populations d'abeilles.

Une autre idée force de notre exposé était de souligner les dangers de la sélection humaine et le rôle fondateur du chaos des migrations d'abeilles durant les grandes glaciations du quaternaire. Ce mouvement de population et de filtrage naturel a abouti à la spéciation de l'abeille noire dans le sud de la France. Au fond un mouvement de diastole/systole au niveau européen.
Une pensée de Nietzsche nous paraissait évoquer cette idée et elle fut reprise par le président Dorian Pritchard : «Il n'y a que du chaos que peut naître une étoile dansante». L'avenir brillant de l'abeille noire, thème de notre congrès, repose avant tout sur un grand brassage naturel sans sélection humaine.



Entre autres actions à venir, des journées d'initiation à l'apiculture traditionnelle et des journées participatives de restauration de rucher tronc ou de fabrication.

Nous sommes très heureux d'annoncer la venue d'un groupe de 30 jeunes européens, polonais, espagnols, toulousains, fin juin 2013 dans le canton de Pont de Montvert, dans le cadre d'un projet européen Comenius. Un de leurs objectifs est de participer activement à la restauration du beau rucher tronc de Saint Maurice de Ventalon (48220). Ce rucher emblématique sera visible et observable par tous depuis la route. Il sera un premier point sur notre itinéraire européen autour de ce patrimoine biologique et culturel lié à notre chère abeille noire.

Ce chantier soutenu par les élus locaux, la Région, le Parc National des Cévennes et l'Europe sera l'occasion de faire se rencontrer ces jeunes sensibilités et motivations citoyennes avec le monde cévennol de l'abeille noire et des ruches troncs.

Voilà, ça continue, grâce à vous tous. Nous vous en remercions.

A très bientôt

L'équipe de rédaction