Visiter la galerie photo Visiter la galerie photo  
 
ACTUALITÉS

Fête de l’abeille noire 2022

Agenda

Dernières nouvelles

Inscription à la Newsletter

Archives

Fête de l’Abeille Noire et des Gastronomies 2018

  DERNIÈRES NOUVELLES

N° 50 OCTOBRE 2022
 
L'été finit. Il fut brûlant, désséchant, défavorable aux abeilles noires comme à beaucoup d'autres insectes de la faune sauvage. Comme si la malbouffe liée aux grandes cultures et à la fermeture des milieux, les parasites et pathologies habituelles ne suffisaient pas. Le service des abeilles devient de plus en plus laborieux. Dans ce domaine aussi, cela va plutôt mal. Ce qui, Chaplin le confirmerait, est une bonne raison pour prendre les choses avec humour et, entre autres, ne pas oublier de faire la Fête de l'Abeille Noire. Chose que nous avons faite début Juillet 2022
Cette fois, les conférences et le spectacle musical lié à la "Déclaration Universelle des Droits de l'Abeille" ont été filmés. Nous vous les proposerons, au fil des mois à venir, via des « Gazettes» comme celle ci, jusqu'à la prochaine fête de l'abeille noire, début Juillet 2023.  Comme une suite de clins d'œil.
 
Aujourd'hui, place à l'histoire ! Puisqu'il est urgent de regarder en arrière si on veut comprendre ce présent pas rigolo et imaginer un avenir plus rigolo.
L'histoire de l'abeille locale en Europe du Nord Ouest, soit l'aire de répartition naturelle de l'abeille noire est aussi fabuleuse que méconnue. Elle témoigne, hélas, de notre manque d'égards pour le sauvage. Cette abeille qui nous accompagne depuis des siècles et des millénaires, reflète ces dernières décennies la folie prédatrice de l'homme qui ne se limite pas aux sinistres insecticides.
En témoigne, sa disparition programmée dans le cadre d'une « professionnalisation » de l'apiculture, soit du développement de pratiques extractives. Cette évolution de l'agriculture, bien avant le plan Marshal, a été induite par un ministre de  du gouvernement de Vichy. Brutalité oblige. Pour plus de renseignements, lire ce texte aussi drolatique que tragique de Fabrice Nicolino « Lettre à un paysan sur ce vaste merdier qu'est devenu l'agriculture ».
 
Aussi il devient urgent afin de ne pas périr de crasse ignorance, de faire ce qui ne se fait pas, raconter cette fabuleuse histoire de l'abeille. Dans notre réseau FedCAN, nos amis de l'Orne avaient sollicité l'une des rarissimes historiennes travaillant sur le sujet, Catherine Mousinho. La connexion s'est opérée, Catherine a accepté de quitter un temps sa Bretagne pour venir dans nos montagnes. Non pour une conférence aussi spontanée qu'érudite, visant à raconter tout ce qui lui tenait à cœur sur le sujet, sans l'ombre d'un Power Point. Merci Catherine !

L'équipe de l'Arbre aux Abeilles vous invite à déguster ce plaisir rare qu'elle nous a offert  [ conférence de Catherine Mousinho en mp4, 1 Go ]

À suivre pour les prochaines conférences au fil des mois à venir.

Bon visionnage !
 

Retrouvez l'Arbre aux Abeille sur Twitter

Retrouvez l'Arbre aux Abeilles sur Facebook

Retrouvez l'Arbre aux Abeilles sur Twitter