Visiter la galerie photo Visiter la galerie photo  
 
ACTUALITÉS

Fête de l’abeille noire 2022

Agenda

Dernières nouvelles

Inscription à la Newsletter

Archives

Fête de l’Abeille Noire et des Gastronomies 2018

  DERNIÈRES NOUVELLES

N° 49 JUIN 2022
 
 
Après une série d'étapes à Rambouillet, à Saint Martin les Belleville en Savoie, à Belle île en Mer, la Fête de l'Abeille Noire est de retour au Pont de Montvert, enrichie par cette itinérance. Nous conjuguons désormais abeille noire, écologie et plaisir, raison et sensations, à travers un projet nouveau que nous vous invitons à développer ensemble, « l'éco-gastronomie ». Car comme disait récemment un collègue conférencier, Philippe Grandcolas, à l'Ecole Urbaine de Lyon :
«  Ce serait intéressant que l'écologie devienne ludique, sensorielle, appétante. »

Les temps actuels étant sombres, frustrants, liberticides, à restaurer le vivant, autant le faire par la joie et le plaisir. Des siècles d'abnégation, d'austérité, de mise sur le côté du plaisir, de la poésie, au nom d'un prétendu sérieux, du « rendement » nous mènent aujourd'hui la tête dans le mur. Par ailleurs, si on explore l'histoire, on voit que ceux qui prêchent le renoncement au plaisir, le sacrifice, sont très empressés à jouir. C'est ainsi que la gastronomie  fut une activité prise en otage par les classes supérieures prêchant l'abstinence pour les pauvres. (lire « Histoire politique de l'alimentation », de Paul Ariès). C'est aussi ce que dévoile une visite de la merveilleuse « chambre des oiseaux », de la villa Médicis, destinée à recevoir les belles cocottes de messieurs les Cardinaux.

 
Tournons le dos au prétendu « sérieux » et cultivons ce qu'André Breton appelait le sérieux du plaisir. Or c'est celui de boire et de manger qui nous relie tous et nous maintient dans la spirale du Vivant. Avec nos amis des vins vivants (ou nature) nous sommes persuadés que c'est là que tout se joue, dans l'élaboration de notre nourriture et de nos boissons. Revendiquer pour tous le droit fondamental à manger et boire du vivant, élaboré dans le respect des populations végétales et animales, dont l'espèce humaine, c'est là un article manquant de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. C'est pourquoi il figure dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Abeille.

Vous me direz : utopie que la gastronomie pour tous ! Oui, si on accepte l'inacceptable. Mais possible si on adopte d'autres valeurs ! Si quelques uns sont moins gourmands et si quelques mesures d'assainissement sont prises (au détriment des intérêts financiers d'une infime minorité). L'économiste américain Keynes a calculé par exemple que la légalisation de la drogue injecterait dans les caisses des états l'équivalent de la moitié du budget mondial de la défense, soit de quoi nourrir et abreuver tous les malnutris de la planète au niveau deux ou trois étoiles Michelin, deux à trois fois par jours ! Sous entendu si lesdits états sont motivés à faire bien manger les malnutris...

Cet exemple montre que les cartes peuvent être distribuées autrement   qu'elles le sont à l'heure de la malbouffe pour tous, y compris pour les pollinisateurs. L'enjeu est donc de libérer la gastronomie du corset feutré des classes privilégiées pour en faire un bien commun, un droit fondamental, comme le voulait Charles Fourrier. « Utopiste d'hier, réaliste de demain », selon Anatole France.

Si on se libère la nourriture et la boisson des systèmes extractifs, les conséquences sont bénéfiques pour les végétaux, les animaux, et pour les agriculteurs et les gens qui mangent et boivent les produits de la terre. Bénéfique pour tous ! L'expérience écologique et sociale très réussie des vins vivants (ou nature) en témoigne, est pour nous depuis toujours inspirante. La conservation de l'abeille noire passe pour nous par l'émergence d'une apiculture inspirée par ce modèle, c'est pourquoi il sera à l'honneur pendant la fête de l'abeille noire et de l'éco-gastronomie !
 
Venez participer aux ateliers, aux conférences, boire, manger, écouter de la musique sur la place du village, écouter dans l'église le spectacle rafraîchissant des Sœurs Antiennes.

Cliquez sur ce lien pour visualiser le programme de la fête 

 
Au plaisir de vous rencontrer les 9 et 10 Juillet 2022 !